:: Hogwart ::


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vide de présence...

Aller en bas 
AuteurMessage
Gaël McLane
Gryffondor :: 7eme
Gryffondor :: 7eme
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Vide de présence...   Jeu 22 Fév - 16:58

Tel était le lieu dans lequel Gaël se trouvait. Le lieu qu'il avait choisi, pour être seul. C'était très courant, en ce moment, il fuyait la compagnie des autres, et ne savait même pas pourquoi.
Il ne comprenait pas pourquoi cette compagnie jouait tant sur ses nerfs. C'était à la limite de l'insupportable en cours. Tout le monde cherchait à savoir ce qu'il avait, et il ne voulait rien dire.
C'est pourquoi il était venu ici, où il savait que personne ne venait, ou très rarement. Mais il était sur d'une chose, ses fréquentations n'allaient pas se pointer ici : trop clos et inintéressant pour elles, comme lieux. Tant mieux.
Alors qu'il faisait les cent pas dans la salle, il décida de d'assoir, et se posa donc, adossé contre un mur, dans une zone sombre, entre deux armures.
Lentement, il ferma les yeux, se perdant dans ses pensées. Quiconque le voyant pourrait penser qu'il dort, mais sa respiration est bien trop bruyante et sacadée pour cela.
Serrant ses mains sur le sol, il se força à calmer son énervement, et à être de nouveau tranquille. Il posa son sac sur le sol à côté, et en sortit son lecteur cd, pour s'éviter de penser à toute autre chose que sa musique.
Il avait mis cette dernière tellement fort qu'il n'entendit pas la personne qui entra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Houston
Serdaigle :: 5eme
Serdaigle :: 5eme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Serdaigle
Baguette : 22,cm Bois de Saul. Flamme de Dragon a son centre. Resistante aux chocs.
Age : 15 ans et demi
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Vide de présence...   Jeu 22 Fév - 17:13

Killian, rare était les fois ou les gens le voyais courir ou encore le voyait tout simplement. Se jeune adolescant de 15 ans (et demi) se faisait beaucoup plus discret que les autres ados de son âge. A croire que le jeune homme était beaucoup plus mature, mais dans un sens s'était totalement le contraire. Non pas qu'il ne pensait jamais avant d'agir, mais son caractère voulait qu'il soit un peu plus jeune mentalement.
Par moment il agissait tel un petit gamin qui avait besoin de protection et d'autre fois il remettait les points sur les "i" sans l'aide de personne.
Étant toujours couver par sa mère ou encore son frère jumeau, le jeune Killian n'avait que pris une mauvaise habitude.
Mais voilà. Aujourd'hui son grand frère n'était pas présent et il était seul dans les couloirs quand Mac, un garçon de 7 ème année le percuta de plein fouet. Mac... Sa réputation avait fait le tour de l'école comme étant un vrai connard qui ne cherchait qu'une chose...

Faire peur à tout les gamins plus jeunes.
Leur faisant croire qu'ils avaient une chance avec celui-ci pour finalement en profité au maximum. Killian fut pendant un temps sa "victime" mais rapidement Kevin avait remis les choses à leur place, même si en faite, Mac cherchait toujours à se prendre Killian comme victime.
Ce fut donc la raison du pourquoi, Killian se retrouvait en ce moment dans la même piece que Gaël, le Gryffondor le plus mignon de toute l'école. Mais bien entendu, la peur au ventre et le manque flagrant de souffle chez Killian ne le fit même pas remarquer la présence du jeune homme. Non en faite, Lian avait un problème outre que la présence de Gaël... Le fait d'avoir courut pour "s'échappé" de Mac lui avait privé de souffle et maintenant il tentait de le reprendre tant bien que mal...
Jettant son sac sur le sol, il fouilla dans celui-ci pour trouver sa pompe... Mais rien a faire, il l'avait laissé sur le bureau près de son lit.

Ce maudissant, il posa une main sur le sol et l'autre sur son torse cherchant a reprendre son souffle, bousculant une armure qui tomba avec force sur le sol...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwart.kanak.fr
Gaël McLane
Gryffondor :: 7eme
Gryffondor :: 7eme
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Vide de présence...   Ven 23 Fév - 4:42

L’adolescent McLane était resté une dizaine de minutes, minutes calmes, dans la solitude, et il s’était petit à petit calmé. Son énervement l’avait quitté, pour être remplacé par une sorte de bien être, de quiétude. Lui qui était rarement seul et n’aimait pas vraiment ça, il ignorait le bien que pouvait faire un peu de repos au calme et seul, seul avec des choses qu’il aimait, comme sa musique, actuellement.
Marmonnant les paroles, refaisant le rythme à l’aide de son pied sur le sol, il se sentait bien. A vrai dire, il ne s’était presque jamais senti aussi bien, et il pensait en ce moment même que retenter l’expérience plusieurs fois, dans mes moments futurs ne serait que bénéfique sur son humeur. En effet, lui qui était totalement tendu il y a quelques minutes était maintenant sur un petit nuage, et il flottait dans le bonheur. Ses pensées divaguaient totalement, et il se voyait courant dans une grande plaine d’herbes et de hautes fleurs, comme dans sa toute petite enfance, sa jumelle le suivant, pour que tous deux finissent finalement par rouler dans la vallée, sur la pente d’une colline pas trop grande, courant ensuite à nouveau pour arriver à la ferme, ou les attendait un bon bol de lait chaud, et des tartines à la confiture datant du matin. Ensuite, il se voyait dansant sous la pluie, avec sa meilleure amie de l’époque, une petite moldue du nom de Sophie, vivant chez sa tante, les parents de Sophie et le mari de sa tante étant considérés comme disparus en mer. Cependant, Sophie eut tôt fait de se trouver un « chéri », et d’abandonner en quelque sorte Gaël, qui ressentit cela comme une trahison. Ça restait tout de même des bons moments de son enfance, dont il se souviendrait toujours, surtout à l’aide des nombreuses photos qu’il a prises à l’époque.
Cependant, il fut tiré avec fracas de son souvenir, et sursauta, à cause du bruit fracassant de l’armure, qui le surprit dans son moment de quiétude. Qu’était ce ? Rusard ? Miss Teigne ? Peeves ? Non, impossible, ils auraient fait attention à leurs mouvements, trop heureux de surprendre un élève, et de le déranger, tous autant que ses trois sont. Ça ne pouvait être qu’un élève, ou un professeur, mais il en doutait, que viendrait faire un professeur ici ? Dans son sursaut, son lecteur cd était tombé par terre, dans un grand fracas. Tant pis. Une chute de plus, une chute de moins, tant qu’il n’était pas cassé, ça n’est pas grave.
Il se leva donc précipitamment, pour découvrir l’identité du fauteur de trouble. Un Serdaigle, un Serdaigle que Gaël avait croisé plusieurs fois dans l’école, mais dont il ne connaissait pas le nom. Celui ci était à moitié appuyé sur le sol, et semblait en détresse. Il respirait avec difficulté, comme Gaël quelques secondes auparavant, sauf que ça semblait beaucoup – beaucoup – plus grave et douloureux.
Il ne savait pas vraiment quoi faire, et il se rapprocha doucement du jeune adolescent. Il se pencha, pour le fixer dans les yeux, de son unique œil visible, d’un bleu perçant, dont il était impossible de se détacher. Gaël savait que son œil, ou plutôt sa couleur spectaculaire, captivait le regard des gens, et ne sachant pas trop pourquoi, il espérait que le Serdaigle en face de lui n’y soit pas insensible. Peut être que de se concentrer sur autre chose que son souffle l’aiderait à ne plus avoir de difficultés respiratoires.
Il ne comprenait vraiment pas ce qui arrivait à cette personne, avec laquelle il tentait de maintenir le contact visuel, pour être aussi essoufflée, et pour ne pas réussir à reprendre des bouffées de cet air, si nécessaire pour vivre, mais l’urgent n’était pas là. Il passa un de ses bras sous les genoux pliés du jeune homme, l’autre maintenant son dos, et le souleva sans trop de difficulté, de façon à l’amener à l’infirmerie, quand il pensa soudain que ça pouvait peut être aggraver ce dont le jeune garçon était frappé, et qu’il ne serait donc pas judicieux de le bouger. Le reposant doucement, il maintint sa tête avec sa main, puis enleva sa cape, il la glissa sous cette dernière, pour ne pas la poser à même le sol froid et dur. Il étala ses jambes de façon à ce qu’il soit allongé, mais ne savait pas quoi faire de plus.
Le contact visuel avait été rompu, mais Gaël se dit que ça n’avait sans doute servi à rien. Enfin, peut être cela valait il le coup d’essayer de distraire le Serdaigle et de l’empêcher de penser à son problème. Il partit alors en courant chercher son lecteur, et baissant considérablement le son, il posa les écouteurs délicatement sur les oreilles du garçon, mettant une musique calme, relaxante, ou du moins l’espérait il.
Il murmurait les paroles, battant du pied la mesure, connaissant cette musique par cœur, espérant attirer l’attention de son « malade ».
Il se pencha, et dit d’une voix assez audible.


« Ecoutes la chanson, essais de reproduire les sons… Essais de comprendre les paroles… Bouge ta main au fur et à mesure que tu entends la musique. Suis mes mouvements, regarde ce que je fais. Imites moi. Réagis. S’il te plaît. Ecoutes moi ! »

Gaël était désemparé. Il ne savait pas si ce qu’il faisait aboutirait à quelque chose ou non. Il ne savait pas s’il devait aller chercher quelqu’un, ou non, au risque de laisser le jeune seul. Tant pis, il ne pouvait pas risquer de causer sa mort. Il sortit en criant un « je reviens », et courut rapidement jusqu’à ce qu’il rencontre quelqu’un – un Serpentard de septième année que Gaël détestait, Damien, et qui lui rendait bien cette haine. Hors de question de laisser leurs querelles prendre le dessus, dans un moment comme ça. La voix saccadée, le souffle court, Gaël ordonna sur un ton mi agressif mi inquiet à Damien d’aller chercher Mme Pomfresh, et de la ramener dans la salle des armures, la plus rapidement possible, que c’était urgent, et que s’il ne le faisait pas, il aurait à faire à lui. Gaël avait été impitoyable avec Damien de nombreuses fois, et ce dernier n’était pas tendre non plus, avec Gaël. Il était l’un des rares à savoir la vérité pour son œil atrophié, pour la simple raison que c’était sa faute. C’était avec lui que Gaël s’était battu, et c’était Damien qui lui avait infligé ce coup de couteau, à l’œil droit. Gaël ne l’avait pas laissé sans séquelles non plus, et c’était une des raisons pour laquelle il doutait de l’obéissance spontanée de Damien, qui avait gardé toute sa rancœur depuis, tout comme Gaël. Ceci dit, il y avait de fortes chances pour qu’il agisse dans le sens que le voulait Gaël. Il lança un dernier regard noir à ce dernier, et repartit en courant vers l’endroit d’où il venait. Il s’était absenté une dizaine de minutes, et s’inquiétait de l’état de l’adolescent dans la pièce.
Il s’agenouilla à nouveau à ses côtés, sachant qu’il ne pouvait maintenant plus rien faire. Tenter de lui faire manger quelque chose serait vain, et le forcer à boire de l’eau serait prendre le risque de l’étouffer. Non, vraiment, il ne pouvait plus rien faire. Il devait attendre que Mme Pomfresh arrive, ou que le garçon se calme.
Il s’assit en tailleur, et enleva les mèches du front du garçon, ce dernier devant avoir chaud. Gaël, en tout cas, crevait de chaud, et c’est pourquoi il s’allongea sur le sol froid, qui lui fit beaucoup de bien, et le relaxa un peu, malgré sa peur. Il ne resta pas longtemps comme ça, juste quelques secondes, ne pouvant pas se permettre de penser au confort, alors que quelqu’un était mal en point à côté de lui. Il se remit donc rapidement debout, et s’assit sur ses mollets, veillant sur l’adolescent.
Il ne savait pas quoi faire, son anxiété grandissant petit à petit. Il tentait toutefois de rester calme, pour au contraire ne pas inquiéter le « blessé » qui avait beaucoup plus de raison que lui de paniquer et qui, au contraire, devait à tout prix garder son calme, pour reprendre son souffle.
Des gouttes de sueur perlaient le front de Gaël, mais ce dernier doutait que Killian puisse voir quoi que ce soit, bien qu’il épongeait régulièrement et rapidement son front, de façon à masquer cela. Ayant vraiment trop chaud, à cause de l’inquiétude, il enleva son écharpe, qu’il noua autour de son crane pour qu’elle arrête la sueur, et enleva sa chemise, qu’il mit sous la tête du jeune ado, l’enroulant soigneusement dans la cape.
Il savait que si quelqu’un arrivait, il se ferait des films en voyant le garçon allongé et lui à moitié dévêtu, d’autant plus que Gaël était joueur en temps normal, et n’avait aucun scrupule à embrasser des adolescents masculins, voir à aller plus loin mais ça, personne ne le savait), devant les autres, mais actuellement, il s’en contre-foutait. Seule lui importait la santé du jeune homme. Ainsi, il regardait frénétiquement entre la porte et le jeune homme, si quelqu’un franchissait celle ci, mais les secondes, puis les minutes passaient, et rien. Personne. Pas l’ombre d’un chat, pas l’ombre d’un pas. Pas le moindre craquement, le moindre frottement indiquant une avancée sur le carrelage, rien. Seulement ce silence, qui était si recherché tout à l’heure, et devenait maintenant très perturbant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Killian Houston
Serdaigle :: 5eme
Serdaigle :: 5eme
avatar

Masculin
Nombre de messages : 29
Age : 27
Maison : Serdaigle
Baguette : 22,cm Bois de Saul. Flamme de Dragon a son centre. Resistante aux chocs.
Age : 15 ans et demi
Date d'inscription : 17/02/2007

MessageSujet: Re: Vide de présence...   Ven 23 Fév - 18:51

La douleur toujours aussi intense, le souffle toujours omniprésent dans ses poumons, Killian souffrait le martyre la tout de suite. Sans sa pompe pour retrouver son souffle il ne donnerait pas cher de sa peau. Et malgré tout les effort du monde, le jeune homme - dont il n'avait toujours pas reconnu l'idendité - semblait ignoré comment s'y prendre pour lui redonner le souffle nécessaire. C'était attendrissent, mais effrayant en même temps. Si rien ne se produissait d'ici quelques minutes, Killian pourrait franchement dire adieu à beaucoup de chose ...
Comme a un lever de soleil, ou encore sa famille... Son frère jumeau, une vie amoureuse futur ... Qu'importe, si personne ne l'aidait à reprendre son souffle, le jeune Killian viverait les pires moment de sa vie avant de s'éteindre.
Rouvrant lentement les yeux, il tourna la tête vers la personne qui semblait lui venir en aide. Cette voix lui disais quelque chose, mais ayant du mal à remettre toute ses idées en place, il lui fallu ouvrir les yeux et poser son regard dans celui de ... Gael pour finalement le reconnaitre.

Allez savoir pourquoi, mais soudainement son coeur s'accéléra vivement, il avait reconnu le jeune homme aussitôt. Bien sur, qui ne pouvait pas reconnaitre le magnifique Gaël McLane ? ... C'était injuste dans un sens et dans la tête de Killian. Pour la première fois de sa vie il pouvait être seul avec Gaël et il fallait que se sois dans une situation aussi catastrophique. Les joues maintenant en feu, Killian tenta de se redresser, il devait chercher un moyen pour reprendre son souffle. Lui qui en temps normal était un jeune homme très débrouillard, il n'était pas à Serdaigle pour rien non plus. Vivement, il tourna la tête quand Gaël quitta la pièce pour chercher de l'aide... Qu'importe, il ne trouverait personne dans les couloirs et surtout pas à cette heure -ci ...
Mais a croire qu'il s'était trompé puisque Gaël reviens avec une expression un peu plus calme et soulager. Cependant, Killian s'inquiéta encore et encore... Prenant un sac en papier qui trainait dans son sac, il fronça les sourcils et se gifla mentalement. C'était tout con...

Remerciant MJ pour avoir -une fois de plus- pris son sac à dos pour une poubelle, il souffla dans le sac à plusieur reprise, reprenant petit à petit un souffle quasiment normal. Ce n'est que quelques minutes plus tard que Killian put vraiment soupirer de soulagement. Se massant doucement le torse, il tourna timidement la tête vers Gaël qui semblait toujours aussi nerveux et inquiéte, touché par cela Killian se mordit doucement la lèvre et détourna le regard.


" Je .. "

Murmura t-il en tortillant le sac doucement, ne faudrait pas qu'il brise celui-ci au cas ou sa crise reviendrait soudainement. En fait, quoi dire ? Gaël avait tellement fait en ce moment pour lui... C'est donc en faisant quelque chose qu'il n'aurait jamais cru faire un jour, que Killian l'embrassa sur la joue, lui murmurant doucement à l'oreille un "merci...", ses mains étant sur les cuisses de l'adolescent de 7ème année... Après quoi, il se redressa vivement, bien trop timide pour rester près de Gaël encore longtemps, il saisit son sac et marcha vers la sortit...

Mais en milieu du chemin, Killian s'arrêta brusquement. Avalant avec un peu de mal, il se retourna vers Gaël, un petit sourire timide.

" Au fais ... Je me nomme Killian ... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwart.kanak.fr
Gaël McLane
Gryffondor :: 7eme
Gryffondor :: 7eme
avatar

Nombre de messages : 22
Date d'inscription : 21/02/2007

MessageSujet: Re: Vide de présence...   Sam 24 Fév - 7:26

Gaël remit rapidement sa chemise, la laissant ouverte, et noua sa cape autour de son cou. Il était relativement soulagé, de voir que l'adolescent allait mieux, car il s'était vraiment inquiété. Il sourit, en sentant la bise sur sa joue, mais n'était pas tout à fait calmé, surtout en voyant que le jeune homme partait, comme ça, d'un coup.
Il marchait vers lui, et fut un peu soulagé, quand le jeune homme se retourna.


"Ah ? Enchanté, Killian, moi c'est Gaël !"

Il sourit, et alla rapidement récuperer son lecteur CD, sur le sol.

"Tu vas mieux, tu es sur ? Tu ne risques pas de refaire une... crise ?"

Il ne savait pas vraiment comment qualifier ça, mais le mot crise suffirait. Il était réellement inquiet, et s'en voulait de n'avoir pu rien faire, mais bon : il n'était pas médécin, il ne savait pas vraiment comment agir dans ces cas là.
Souriant un peu bêtement, il agrippa l'un de ses bras à l'aide de l'autre, dans son dos.


"Excuse moi de n'avoir pu rien faire, je savais pas vraiment comment agir... Et désolé, de n'avoir trouvé qu'un imbécile pour aller te chercher de l'aide, ce qu'il n'a sans doute pas fait..."

Intérieurement, Gaël se maudissait de ne pas avoir cherché de l'aide de la part de quelqu'un d'autre, alors qu'il connaissait parfaitement Damien, et devait se douter qu'il ne ferait rien pour l'aider...
Oh, il allait se venger, ça Damien pouvait en être sur. Déjà, avertir le directeur ou... oui, sa soeur ! Après tout, elle était préfète en chef, elle pourrait l'aider dans sa quête ! Et... Peut être l'aiderait elle, s'il faisait quelque chose de condamnable aux yeux du directeur, qui pourrait causer son exclusion de Poudlard.
Oui, c'était dit, il lui en parlerait. Enfin, il revint au présent, attendant une réponse de Killian.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vide de présence...   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vide de présence...
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» N°1 - Episode : "je te vide ton frigo parce que je t'aime..."
» De l'utilisation des points de vide
» Une bouteille vide [PV Kelen]
» [POST CLOS]La besace vide [ouvert]
» Episode 1: Saut à l'élastique. Saut dans le vide. (Raph')

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
:: Hogwart :: :: Troisième Etage :: Galerie des armures-
Sauter vers: